Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 1

Voici la première partie du premier assaut, celle-ci est peu longue, car elle contient l’aller au jeu, le jeu et l’embellissement. J’ai fait apparaitre cette structure dans la présentation de la source.

Quelques documents utiles :

La source

Cap. 10. Del primo assalto de giocho largo de Spada e Brochiere.

Hora qui principiaremo il primo assalto de spada e brochiero stretto che sera molto bello & utile per giochare & per insegnare. Si che nota: Prima le debisogno che tu vaddi a gioco per atrovare il compagno, ma io voglio che tu te metta da uno canto della sala con il tuo brochiere, sotto la tua lasina manca, cioe in sul galon, el tuo pie dritto apresso del manco tirato polito, e con la spada in coda longa e larga, con il tuo braccio disteso, e la persona dritta, e galante quanto sia possibile: Qui voglio che tu butti il tuo pie dritto inanci, e con questo buttare voglio che tu batti il falso della spada in la copola del brochiere, e in questo battere tu voltarai la ditta copola inverso della tua facia, & delì tu butterai el tuo pie mancho uno gran passo dinanzi pel dritto, e in questo buttare, tu farai uno rettocho de brochiere, e metterai la spada in guardia di testa con le braccia ben distese, & de li tu volterai la punta della spada inverso terra, cioe con el falso verso il tuo brochiero, e alhora tu batterai del ditto falso intel brochiere, cioe tu tirerai alinsuso alto con la tua man dritta, e in questo tirare, tu farai uno molinello con el tuo pie dritto un gran passo dinanci del mancho a linsuso, e defatto tu ne farai uno altro con el pie mancho inanci elquale andera sopra el bracio del brochiere, e li toccherai el brochiero con il pomo della Spada da lato dentro in la penna, & de li butterai, el pugno della spada dinanci del tuo brochiero volto pure con la ponta inverso terra, & in questo voltare tu tirerai pure de uno falso intel Brochiere alinsuso, & in questo tirare tu butterai il pie dritto inanci e sì monterai de uno montante tirando defatto el pie dritto appresso del mancho e la tua spada andara in guardia alta il tuo brochiero disteso, E poi tu taglierai uno fendente intella penna del brochiere con el pie dritto indrieto, e defatto tu li tirerai il manco acanto del dritto e la tua spada serra in codda longa, e distesa, e poi tu butterai il ditto mancho inanci uno gran passo dinanci del dritto & in questo buttare tu farai uno rettocho de brochiero, e la tua spada andera in guardia di testa, tirando pure di novo a linsuso de uno falso in la copola del brochiere, & in questo tirare tu butterai il pie dritto un gran passo dinanzi del mancho, e se montarai de uno montante intel brochiere, tirando subito el piede dritto apresso del mancho, e la tua spada andara in Guardia alta con le bracie tue ben distese, et el tuo galon mancho guardara piu alincontro verso el nemico che laltro, el tuo pie dritto ben disteso e tirate galante,

essendo tu agionto, apresso del tuo nemico, le di bisogno, che tu sia agente, o patiente, ma preponiamo che tu sia agente, cioe principiatore del ferire, io voglio che essendo tu in guardia alta che tu cresce col pie dritto inanci, e che tu traghi uno mandritto sgualembrato che vada sopra el brazo, con el brochiero ben disteso per lo dritto dello inimico tirando subito el ditto pie dritto apresso del manco, e se in quello tempo il tuo nemico te tresse per testa, o per gamba uno mandritto, o Roverso, o ponta, o Tramazon: io voglio che in tal tempo che tu cresse uno gran passo del ditto piede dritto inanci, e che tu ti tagli uno roverso sgualembrato intella penna del tuo brochiero, e la spada tua acalara in coda longa e stretta e sel tuo nemico te tirasse per testa, voglio che tu caci una ponta sotto el tuo brochiere che vada in la facia del tuo nemico con dui tramazoni acompagnati con la ditta ponta ferma, e la tua Spada accalara a porta di ferro stretta, e se alhora essendo in porta di ferro stretta il tuo nemicho te tirasse per testa, io voglio che tu accompagni la spada el tuo brochiere insieme in guardia di testa, e li parerai la sua botta e subito che tu harai parato tal botta, voglio che tu traghe uno mandritto tondo per le gambe tirando subito il piede dritto apresso del mancho, cressendo pure del ditto dritto inanzi e tiragli uno roverso sgualembrato montando subito de uno montante intel brochiere, e la tua spada andara in guardia alta tirando el pie ditto apresso del mancho acconciatto polito con le tue bracie ben distese,

e de li voglio che tu abellisci il giocho, cioe voglio che tu butti il pie dritto uno gran passo de drietto del mancho e che tu tagli uno fendente inella penna del brochiero tirando intal tagliare il pie mancho apresso il ditto, & subito tu rebuterai el ditto mancho inanzi: e si farai uno rettocho del brochiere, e fatto il ditto rettocho voglio che tu faci una meza volta de pugno, cioe tu volterai la ponta della spada tua inverso terra, e delli tu tocherai la copola del brochiero con el falso dela spada alinsuso e in tal tocare tu passerai del pie dritto uno gran passo dinanzi del mancho, e sì monterai de uno montante per lo brochiero tirando fatto questo il ditto pie dritto apresso del manco e la tua spada andera in guardia alta, e con il brochiere ben disteso quanto sia possibile.

Chapitre 10 : Du premier assaut du jeu large de l’épée et de la bocle.

Maintenant, nous commencerons ici le premier assaut de l’épée et de la petite bocle qui sera très beau et utile pour jouer et pour enseigner. Note donc qu’en premier il est nécessaire que tu ailles au jeu pour trouver ton compagnon. Je veux que tu te mettes dans un coin de la salle avec ta bocle sous ton aisselle gauche, c’est-à-dire sur ta hanche, ton pied droit proprement tiré auprès du gauche, et l’épée en coda longa e larga avec le bras tendu et le corps droit et élégant autant qu’il soit possible. Ici, je veux que tu jettes ton pied droit devant, et dans ce pas je veux que tu battes le falso de l’épée dans l’umbo de la bocle. Dans ce battement, tu tourneras cet umbo vers ta face. De là, tu jetteras ton pied gauche d’un grand pas devant le droit et dans ce pas, tu feras une retouche de la bocle et tu mettras l’épée en guardia di testa avec les bras bien tendus. Tu tourneras ensuite la pointe de l’épée vers le sol, c’est-à-dire avec le falso vers ta bocle, et tu battras alors ce falso dans la bocle, c’est-à-dire que tu tireras vers le haut avec ta main droite. Dans ce mouvement, tu feras un molinello en haut avec un grand pas du pied droit devant le pied gauche. Cela fait, tu en feras un autre qui ira par-dessus le bras de bocle avec le pied gauche devant. Là, tu toucheras le côté intérieur du rebord de la bocle avec le pommeau de l’épée. Puis tu jetteras le poing d’épée par-devant ta bocle en tournant bien la pointe vers le sol, et dans ce mouvement tu tireras bien un falso dans la bocle vers le haut. Tu jetteras le pied droit devant dans cette frappe. Puis tu monteras d’un montante, cela fait tu tireras le pied droit auprès du gauche, ton épée ira alors en guardia alta et ta bocle sera bien tendue. Tu tailleras ensuite un fendente dans le rebord de la bocle avec le pied droit en arrière. Cela fait, tu tireras le gauche près du droit et ton épée sera une coda longa e distesa. Tu jetteras ensuite ce pied gauche d’un grand pas devant le droit, et dans ce pas tu feras une retouche de la bocle et ton épée ira en guardia di testa. Tu tireras bien de nouveau un falso vers le haut dans l’umbo de la bocle, et dans ce tir tu jetteras le pied droit d’un grand pas devant le gauche. Puis tu monteras un montante dans la bocle en tirant aussitôt le pied droit près du gauche, et ton épée ira en guardia alta avec tes bras bien tendus et ta hanche gauche qui regardera plus à l’encontre de ton ennemi que l’autre, et ton pied droit sera bien tendu et tiré élégamment.

Étant arrivé auprès de ton ennemi, il sera nécessaire que tu sois agent ou patient. Mais supposons que tu sois agent, c’est-à-dire initiateur de l’attaque. Je veux qu’étant en guardia alta que tu avances avec le pied droit devant et que tu tailles un mandritto sgualembrato qui va par-dessus le bras, avec la bocle bien tendue vers la droite de l’ennemi. Et tu tireras aussitôt le pied droit près du gauche. Si pendant ce temps, ton ennemi te tire à la tête ou à la jambe un mandritto ou un roverso ou une punta ou un tramazzone, je veux que dans ce temps tu avances du pied droit d’un grand pas en avant et que tu tailles un roverso sgualembrato dans le rebord de ta bocle, et ton épée tombera en coda longa e stretta. Si ton ennemi te tire à la tête, je veux que tu pousses une punta sous ta bocle qui va au visage de ton ennemi, accompagnant cette punta ferme de deux tramazzoni, et ton épée tombera en porta di ferro stretta. Si alors en étant en porta di ferro stretta ton ennemi te tire à la tête, je veux que tu accompagnes ton épée et ta bocle ensemble en guardia di testa, et là tu pareras sa botte. Aussitôt après avoir paré celle-ci, je veux que tu tailles un mandritto tondo aux jambes en tirant aussitôt le pied droit près du gauche. En avançant bien ce pied droit vers l’avant, tu lui tailleras un roverso sgualembrato montant aussitôt avec un montante dans la bocle, et ton épée ira en guardia alta en tirant le pied droit près du gauche, arrangé proprement avec tes bras bien tendus.

De là, je veux que tu embellisses le jeu, c’est-à-dire que je veux que tu jettes le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et que tu tailles un fendente dans le rebord de la bocle en tirant dans ce coup le pied gauche près du droit. Tu rejetteras aussitôt ce pied gauche devant et alors tu feras une retouche de bocle. Ayant fait cette retouche, je veux que tu fasses une demi-volte du poing, c’est-à-dire que tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol. De là, tu toucheras l’umbo de la bocle avec le falso de l’épée vers le haut et dans ce coup tu passeras du pied droit d’un grand pas devant le gauche. Puis tu monteras un montante par la bocle, en tirant cela fait le pied droit auprès du gauche, et ton épée ira en guardia alta avec la bocle bien tendue autant qu’il soit possible.

Analyse

Traitons maintenant chacune des actions partie par partie.

L’aller au jeu (andare a gioco)

Maintenant, nous commencerons ici le premier assaut de l’épée et de la petite bocle qui sera très beau et utile pour jouer et pour enseigner. Note donc qu’en premier il est nécessaire que tu ailles au jeu pour trouver ton compagnon. Je veux que tu te mettes dans un coin de la salle avec ta bocle sous ton aisselle gauche, c’est-à-dire sur ta hanche, ton pied droit proprement tiré auprès du gauche, et l’épée en coda longa e larga avec le bras tendu et le corps droit et élégant autant qu’il soit possible. Ici, je veux que tu jettes ton pied droit devant, et dans ce pas je veux que tu battes le falso de l’épée dans l’umbo de la bocle. Dans ce battement, tu tourneras cet umbo vers ta face.

Depuis la position décrite, on tend le bras de bocle et l’on tourne celle-ci autant que possible vers nous pour la frapper un falso dans l’umbo (la bosse centrale de la bocle).

De là, tu jetteras ton pied gauche d’un grand pas devant le droit et dans ce pas, tu feras une retouche de la bocle et tu mettras l’épée en guardia di testa avec les bras bien tendus.

La retouche de la bocle est définie dans la seconde partie de cet assaut comme étant une action du pommeau de l’épée vers la bocle. Rettocco en italien provient vraisemblablement du verbe toccare, toucher. Il s’agit donc certainement d’une frappe du pommeau sur la bocle. Il faut donc avoir notre bocle avec la face avant tournée vers notre droite pour pouvoir réaliser cette frappe. On tend ensuite les bras pour arriver dans la guardia di testa.

Tu tourneras ensuite la pointe de l’épée vers le sol, c’est-à-dire avec le falso vers ta bocle, et tu battras alors ce falso dans la bocle, c’est-à-dire que tu tireras vers le haut avec ta main droite.

On tourne ici la main d’épée pour diriger la pointe vers le sol. Marozzo appelle cette action plus tard dans cette partie une demi-volte du poing. On frappe alors du falso dans la bocle tout en montant la main d’épée.

Dans ce mouvement, tu feras un molinello en haut avec un grand pas du pied droit devant le pied gauche. Cela fait, tu en feras un autre qui ira par-dessus le bras de bocle avec le pied gauche devant.

Marozzo nous suggère ici d’armer un molinello dans la suite de la frappe de falso. Le molinello est défini comme une frappe armée du poignet par notre extérieur, notre côté droit. Cette frappe serait donc la symétrique du tramazzone, on armerait donc cette frappe en laissant tomber la lame vers le sol et vers l’arrière par notre côté droit afin de la faire revenir par le haut pour frapper. Or cet armement casse le mouvement initié par le falso et ne semble pas naturel ici. Dans le retour au jeu, nous trouvons une autre précision, le molinello peut se faire vers l’extérieur ou vers l’intérieur, l’armement décrit ci-devant permet la frappe vers l’extérieur, mais pas celle vers l’intérieur. Afin de réaliser la frappe vers l’intérieur, il suffit de faire l’armement dans le sens contraire, cela s’enchaine parfaitement suite au falso et nous permet d’arriver facilement dans la position finale qui est la guardia di sopra braccio.

Là, tu toucheras le côté intérieur du rebord de la bocle avec le pommeau de l’épée. Puis tu jetteras le poing d’épée par-devant ta bocle en tournant bien la pointe vers le sol, et dans ce mouvement tu tireras bien un falso dans la bocle vers le haut. Tu jetteras le pied droit devant dans cette frappe.

Notre épée étant en guardia di sopra braccio avec la pointe vers l’arrière et le pommeau vers l’avant, il nous est facile de frapper de celui-ci dans la bocle. On passe ensuite le poing par-dessus la bocle et notre falso se retrouve alors naturellement tourné vers celle-ci nous permettant de réaliser la frappe.

Puis tu monteras d’un montante, cela fait tu tireras le pied droit auprès du gauche, ton épée ira alors en guardia alta et ta bocle sera bien tendue. Tu tailleras ensuite un fendente dans le rebord de la bocle avec le pied droit en arrière. Cela fait, tu tireras le gauche près du droit et ton épée sera une coda longa e distesa.

On tire un montante en guardia alta en ramenant le pied droit devant le gauche comme sur la gravure de la garde. On tire ensuite le fendente dans le rebord de la bocle. Il est difficile de savoir ce qu’entend Marozzo par cela. Faut-il que le fendente touche le rebord ? Faut-il tourner la bocle pour que le fendente passe par l’intérieur et ne soit pas perpendiculaire à celle-ci ? Faut-il tout simplement tirer le fendente le plus proche possible de la bocle ? Ces différentes interprétations sont à envisager. On continue ensuite sur la trajectoire du fendente jusqu’à amener l’épée derrière nous dans la garde de coda longa e distesa.

Tu jetteras ensuite ce pied gauche d’un grand pas devant le droit, et dans ce pas tu feras une retouche de la bocle et ton épée ira en guardia di testa. Tu tireras bien de nouveau un falso vers le haut dans l’umbo de la bocle, et dans ce tir tu jetteras le pied droit d’un grand pas devant le gauche. Puis tu monteras un montante dans la bocle en tirant aussitôt le pied droit près du gauche, et ton épée ira en guardia alta avec tes bras bien tendus et ta hanche gauche qui regardera plus à l’encontre de ton ennemi que l’autre, et ton pied droit sera bien tendu et tiré élégamment.

On retrouve ici un enchainement de frappes déjà réalisé précédemment. La seule chose à noter est que lorsqu’on ramène notre pied droit en guardia alta, celui-ci doit aller juste derrière le gauche afin que la hanche gauche regarde bien vers l’avant.

Le jeu (gioco)

On a maintenant fini notre aller au jeu et nous commençons ici le jeu, c’est-à-dire que nous sommes arrivés à distance de notre adversaire.

Étant arrivé auprès de ton ennemi, il sera nécessaire que tu sois agent ou patient. Mais supposons que tu sois agent, c’est-à-dire initiateur de l’attaque. Je veux qu’étant en guardia alta que tu avances avec le pied droit devant et que tu tailles un mandritto sgualembrato qui va par-dessus le bras, avec la bocle bien tendue vers la droite de l’ennemi. Et tu tireras aussitôt le pied droit près du gauche. Si pendant ce temps, ton ennemi te tire à la tête ou à la jambe un mandritto ou un roverso ou une punta ou un tramazzone, je veux que dans ce temps tu avances du pied droit d’un grand pas en avant et que tu tailles un roverso sgualembrato dans le rebord de ta bocle, et ton épée tombera en coda longa e stretta.

On commence par frapper d’un mandritto sgualembrato qui va ici en garde de sopra braccio. Cette première frappe semble servir d’invitation afin que notre adversaire nous attaque dans notre descente en garde, tempo typique d’attaque chez Marozzo. On provoque donc ici l’attaque de l’ennemi en frappant légèrement hors distance.

On vient frapper de roverso sur un grand pas du pied droit, certainement dans sa frappe. Il est à noter que cette parade fonctionne sur n’importe quelle attaque adverse. La précision sur le rebord de la bocle amène les mêmes questions que précédemment.

Si ton ennemi te tire à la tête, je veux que tu pousses une punta sous ta bocle qui va au visage de ton ennemi, accompagnant cette punta ferme de deux tramazzoni, et ton épée tombera en porta di ferro stretta.

On peut supposer que notre adversaire ne soit pas un simple « paysan » et qu’il utilise la force de notre parade pour tirer une attaque de l’autre côté, notre côté gauche, à la tête. On retrouve alors une parade habituelle chez Marozzo où l’on pare et riposte dans un même temps. Même si cela n’est pas préciser, on peut supposer que l’on va en parade dans la guardia di faccia.

Le terme « ferme » employé semble signifier que nous ne faisons aucun déplacement, mais Marozzo l’utilise dans d’autres cas où des déplacements sont cependant présents, il est donc difficile de savoir à quoi ce terme fait référence.

On enchaine ensuite de deux tramazzoni. On peut supposer que suite à notre parade, notre adversaire pousse notre épée vers son intérieur, on laisse alors tomber la pointe pour réaliser le premier tramazzone, probablement un mandritto fendente afin d’attaquer entre sa bocle et son épée pour prendre le centre. Deux parades naturelles sont possibles pour notre adversaire, soit prendre la guardia di testa, soit frapper de falso. Dans le premier cas, on laissera tomber notre lame le long de la lame adverse pour enchainer le second tramazzone¸ il s’agit ici d’une action décrite aussi par Manciolino. Dans le second cas, nous utilisons la force de la frappe adverse pour tailler le second tramazzone.

Si alors en étant en porta di ferro stretta ton ennemi te tire à la tête, je veux que tu accompagnes ton épée et ta bocle ensemble en guardia di testa, et là tu pareras sa botte. Aussitôt après avoir paré celle-ci, je veux que tu tailles un mandritto tondo aux jambes en tirant aussitôt le pied droit près du gauche. En avançant bien ce pied droit vers l’avant, tu lui tailleras un roverso sgualembrato montant aussitôt avec un montante dans la bocle, et ton épée ira en guardia alta en tirant le pied droit près du gauche, arrangé proprement avec tes bras bien tendus.

Voici un enchainement que l’on va retrouver régulièrement tout au long de l’assaut. On pare l’attaque à la tête en guardia di testa et on riposte à la jambe de mandritto, généralement en contrôlant la lame adverse avec notre bocle. On se couvre alors de tout enchainement de frappes adverse en tirant un roverso suivi d’un montante pour finir en guardia alta.

L’embellissement (abbellimento)

De là, je veux que tu embellisses le jeu, c’est-à-dire que je veux que tu jettes le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et que tu tailles un fendente dans le rebord de la bocle en tirant dans ce coup le pied gauche près du droit. Tu rejetteras aussitôt ce pied gauche devant et alors tu feras une retouche de bocle. Ayant fait cette retouche, je veux que tu fasses une demi-volte du poing, c’est-à-dire que tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol. De là, tu toucheras l’umbo de la bocle avec le falso de l’épée vers le haut et dans ce coup tu passeras du pied droit d’un grand pas devant le gauche. Puis tu monteras un montante par la bocle, en tirant cela fait le pied droit auprès du gauche, et ton épée ira en guardia alta avec la bocle bien tendue autant qu’il soit possible.

Voici maintenant une autre étape de l’assaut qui s’appelle l’embellissement. Le but exact de celui-ci n’est pas vraiment explicité. On sait qu’à l’épée à deux mains, Marozzo conseille de faire des embellissements afin de faire bouger un ennemi qui ne change pas de garde pour pouvoir se créer un temps d’attaque. On retrouve ici des enchainements d’actions déjà vues dans l’aller au jeu. On peut préciser du coup que la garde suite au fendente est certainement la coda longa e distesa comme utilisée dans l’aller au jeu.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette première partie. À l’identique, j’ai séparé en trois tableaux pour suivre la structure de cette première partie.

L’aller au jeu

 

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Coda longa e larga, pieds joints, bocle sur la hanche gauche

Pas avant pied droit

Falso

Umbo de la bocle qui est tourné vers notre face

 

Fort pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

Guardia di testa

 

Demi-volte du poing vers le haut

 

 

 

Falso pointe vers le sol

Bocle

 

Fort pas avant pied droit

Molinello

 

 

Pas avant pied gauche

Molinello

 

Guardia di sopra braccio

 

Coup de pommeau

Rebord intérieur de la bocle

 

Pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Bocle

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

Pas arrière pied droit

Fendente

Dans le rebord de la bocle

 

Ramène pied gauche près du droit

 

 

Coda longa e distesa

Fort pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

Guardia di testa

Fort pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Bocle

 

Ramène pied droit près du gauche, hanche gauche devant

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

Le Jeu

Guardia alta

Pas avant pied droit

Mandritto sgualembrato

 

Guardia di sopra braccio

Ramène pied droit à côté du gauche

 

 

Guardia di sopra braccio

Fort pas avant pied droit

Roverso sgualembrato

Rebord de la bocle

Coda longa e stretta

 

Punta sous la bocle

 

Guardia di faccia

 

Deux tramazzoni

 

Porta di ferro stretta

 

Guardia di testa

 

Guardia di testa

Ramène pied droit près du gauche

Mandritto tondo

Jambes

 

Pas avant pied droit

Roverso sgualembrato

 

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

L’embellissement

Guardia alta

Fort pas arrière pied droit

 

 

Guardia alta

Ramène pied gauche près du droit

Fendente

Rebord de la bocle

Coda longa e distesa

Pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

 

 

Demi-volte du poing vers le haut

 

 

Fort pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Umbo de la bocle

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

 

Interprétation


-- Télécharger 'Premier assaut à l'épée-bocle de Marozzo : partie 1' en PDF --


Un commentaire

  1. Matthieu Dutheil said:

    Merci beaucoup, c’est très intéressant !!!

    10 juin 2016
    Reply

Laisser un commentaire