Sortie de la traduction de l’Opera Nova de Manciolino

Après plus d’un an de travail, j’ai finalisé ma traduction de l’Opera Nova d’Antonio Manciolino dont j’avais commencé à publier certaines parties sur ce site et elle est maintenant disponible en version papier et brochée. Une version numérique devrait voir le jour dans les mois qui viennent.

De l’escrime italienne du XVIe siècle et de la tradition bolonaise, on connaît surtout Achille Marozzo et son Opera Nova. Mais il ne faut pas oublier Antonio Manciolino, contemporain de Marozzo, qui publie lui aussi une Opera Nova quelques années auparavant en 1531. C’est ce texte qu’Aurélien Calonne vous propose de découvrir avec sa traduction. Cette œuvre révèle l’art du combat de la renaissance au travers de l’utilisation de différentes armes : épée et bocle, épée et dague, épée et cape, épée et rondache, épée seule, double épée, sans oublier les armes d’hast : pertuisane, épieu, roncone et lance. Le texte de Manciolino est un des plus accessible, structuré et didactique que l’on connaisse et (nous) permet de découvrir assez facilement toute la beauté et l’élégance de l’escrime italienne du XVIème siècle telle qu’elle était pratiquée à Bologne.

Il est possible de l’acheter directement sur amazon ou alors lors des différents stages AMHE auxquels je participe.

Et voici quelques photos de l’intérieur du livre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire