Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 2

Voici la seconde partie de l’assaut, un départ au jeu similaire à la première partie mais cette fois-ci nous seront agent depuis la guardia di sopra braccio.

Quelques documents utiles :

La source

Seconda parte.

Essendo rimaso in guardia alta voglio che deli tu passi uno gran passo con el pie dritto inanzi che tu traghi uno mandritto sopra el bracio tirando subito il ditto pie dritto apresso del mancho, e deli voglio che tu passi con el ditto mancho inverso alle parte dritte delo inimico, & in tal passare tu li darai de uno roverso in la sua tempia dritta, & la tua spada non passara guardia de testa a uno tempo buttando il tuo pie dritto inverso le sue parte stanche & si li darai de uno fendente con uno tramazon in su la testa, el tuo pie mancho seguira il dritto per de drietto, e la tua spada non passara porta de ferro alta, e sel tuo nemico te tirasse per testa come debitamante el de fare. Voglio che tu serri la spada insieme con il tuo brochiere alinanze, cioe in guardia di testa con le bracie tue ben distese, & li parerai la botta del nimico tuo, dandoli subito uno mandritto tondo per le gambe che vadda sotto braccio, tirando a un tempo gioso de uno roverso sgualembrato, & tratto che tu haverai il ditto roverso tu monterai de montante allinsuso, e in questo montare tu tirarai il pie dritto apresso del mancho,

allhora per abellire il gioco, tu butterai il pie dritto uno gran passo de drieteo del manco e sì taglierai uno fendente insula penna del brochiero con le bracia ben distese, & a uno tempo tu tirerai il pie manco apresso del dritto, e subito tu butterai il ditto mancho inanzi & in questo buttare tu li farai uno rittocho de brochiero, cioe con el pomo dela spada per el brochiere, e la tua Spada andera in guardia di testa con le bracia ben distese alinanci, e poi voltarai la ponta dela ditta spada inverso terra, & de li toccherai con el falso della spada de fuora del brochiere allinsuso passando intal toccare con il tuo pie dritto uno gran passo dinanzi del manco, & in questo passare tu monterai de montante in su la penna del brochiero alinsuso: Et la tua spada andara in guardia alta e con il pie dritto tirato apresso del mancho, e l braccio del brochiero ben disteso per lo dritto, el polso della man guardera alinsuso el braccio dela spada ben polito, e disteso in guardia alta, cioe el pomo della spada guardara inverso la facia dello nimicho, el tuo pie dritto tirato.

Deuxième partie.

Étant resté en guardia alta, je veux que de là tu passes devant d’un grand pas avec le pied droit et que tu tailles un mandritto par-dessus le bras en tirant aussitôt le pied droit auprès du gauche. De là, je veux que tu passes avec ce pied gauche vers le côté droit de l’ennemi, et dans ce pas tu lui donneras un roverso à sa tempe droite et ton épée ne dépassera pas la guardia di testa. Dans un temps, en jetant le pied droit vers son côté gauche tu lui donneras un fendente avec un tramazzone dans la tête, ton pied gauche suivra le droit par derrière et ton épée ne dépassera pas la porta di ferro alta. Si ton ennemi te tire à la tête comme il le fait régulièrement, je veux que tu serres ton épée et ta bocle ensemble vers l’avant, c’est-à-dire en guardia di testa avec les bras bien tendus, où tu pareras la botte de ton ennemi. Tu lui donneras aussitôt un mandritto tondo aux jambes qui va sous le bras et tu tireras dans un temps un roverso sgualembrato d’en bas. Dès que tu auras fait ce roverso, tu monteras un montante vers le haut et dans ce mouvement tu tireras le pied droit près du gauche.

Alors pour embellir le jeu, tu jetteras le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et là tu tailleras un fendente dans le rebord de la bocle avec les bras bien tendus. En un temps, tu tireras le pied gauche près du droit et tu jetteras aussitôt ce pied gauche devant. Tu lui feras dans ce pas une retouche de la bocle, c’est-à-dire avec le pommeau de l’épée vers la bocle, et ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus vers l’avant. Puis tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol et là tu toucheras l’extérieur de ta bocle vers le haut avec le falso de l’épée, en passant dans ce mouvement avec le pied droit d’un grand pas devant le gauche. Dans ce pas, tu monteras un montante dans le rebord de ta bocle vers le haut et ton épée ira en guardia alta avec le pied droit tiré près du gauche et le bras de la bocle bien tendu vers la droite. Le poignet regardera vers le haut avec le bras d’épée proprement mis et tendu en guardia alta, c’est-à-dire que le pommeau de l’épée regardera vers le visage de l’ennemi et que ton pied droit sera tiré.

Analyse

Le Jeu

Étant resté en guardia alta, je veux que de là tu passes devant d’un grand pas avec le pied droit et que tu tailles un mandritto par-dessus le bras en tirant aussitôt le pied droit auprès du gauche. De là, je veux que tu passes avec ce pied gauche vers le côté droit de l’ennemi, et dans ce pas tu lui donneras un roverso à sa tempe droite et ton épée ne dépassera pas la guardia di testa. Dans un temps, en jetant le pied droit vers son côté gauche tu lui donneras un fendente avec un tramazzone dans la tête, ton pied gauche suivra le droit par derrière et ton épée ne dépassera pas la porta di ferro alta.

Nous retrouvons ici le même début que dans la première partie avec le mandritto retournant dans la garde de sopra braccio, cette fois-ci sur un grand pas, cette différence est peut-être à l’origine du fait que l’on soit ici agent par la suite plutôt que patient.

Concernant l’enchainement de frappes qui suit cela (roverso, fendente et tramazzone), on retrouve celui-ci décrit depuis la garde de sopra braccio chez Manciolino dans son Opera Nova.

« Ou bien tu peux faire ensemble un roverso, un fendente et un tramazzone. » Manciolino, Livre 1, Chapitre 9

Dans ce cas le contre de notre adversaire est décrit au chapitre 10

« Et s’il tire de roverso, tu lui tourneras une punta à la main en l’accompagnant de la bocle. Et s’il tire de fendente, tu iras avec l’épée en guardia di testa pour t’en couvrir. Et s’il tourne le tramazzone, toi aussitôt tu iras avec le pied gauche devant dans un grand pas, et tu t’en défendras avec la bocle en lui donnant une stoccata au flanc et tu t’élèveras avec un saut en arrière. »

On retrouve donc ici facilement la phrase d’arme que l’on réalise avec notre adversaire. Il faut juste supposer que notre grand pas ait servi de provocation pour lui faire tirer un mandritto allant en sopra braccio qui nous permet de lancer la pièce ici décrite.

Si ton ennemi te tire à la tête comme il le fait régulièrement, je veux que tu serres ton épée et ta bocle ensemble vers l’avant, c’est-à-dire en guardia di testa avec les bras bien tendus, où tu pareras la botte de ton ennemi. Tu lui donneras aussitôt un mandritto tondo aux jambes qui va sous le bras et tu tireras dans un temps un roverso sgualembrato d’en bas. Dès que tu auras fait ce roverso, tu monteras un montante vers le haut et dans ce mouvement tu tireras le pied droit près du gauche.

On retrouve le même enchainement que dans la première partie (également décrit au chapitre 3, Livre 1 de Manciolino). On finit vraisemblablement ici dans la guardia alta suite au montante.

L’embellissement

Alors pour embellir le jeu, tu jetteras le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et là tu tailleras un fendente dans le rebord de la bocle avec les bras bien tendus. En un temps, tu tireras le pied gauche près du droit et tu jetteras aussitôt ce pied gauche devant. Tu lui feras dans ce pas une retouche de la bocle, c’est-à-dire avec le pommeau de l’épée vers la bocle, et ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus vers l’avant.

On retrouve le même embellissement que dans la première partie. Nous manquons de précision sur la position de fin du fendente mais on peut supposer qu’il va jusqu’en coda longa e distesa. Par contre, nous avons ici une précision sur la retouche de la bocle qui laisse à penser qu’il s’agit d’un coup de pommeau sur la bocle nous amenant en guardia di testa.

Puis tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol et là tu toucheras l’extérieur de ta bocle vers le haut avec le falso de l’épée, en passant dans ce mouvement avec le pied droit d’un grand pas devant le gauche. Dans ce pas, tu monteras un montante dans le rebord de ta bocle vers le haut et ton épée ira en guardia alta avec le pied droit tiré près du gauche et le bras de la bocle bien tendu vers la droite. Le poignet regardera vers le haut avec le bras d’épée proprement mis et tendu en guardia alta, c’est-à-dire que le pommeau de l’épée regardera vers le visage de l’ennemi et que ton pied droit sera tiré.

Il s’agit ici de la même fin que pour la première partie.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette seconde partie.

Le Jeu

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardia alta

Fort pas avant pied droit

Mandritto

 

 

Ramène pied droit près du gauche

 

 

Guardia di sopra braccio

Pas avant pied gauche à gauche

Roverso

Tempe droite

Guardia di testa

Pas avant pied droit à droite

Mandritto Fendente

 

 

Pied gauche suit le droit

Mandritto Tramazzone

 

Porta di ferro alta

 

 

 

Guardia di testa

 

Mandritto tondo

Jambes

Guardia di sotto braccia

 

Roverso sgualembrato

 

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

 

Embellissement

 

Guardia alta

Fort pas arrière pied droit

 

 

Guardia alta

Ramène pied gauche près du droit

Fendente

Rebord de la bocle

Coda longa e distesa

Pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

Guardia di testa

 

Demi-volte du poing vers le haut

 

 

Fort pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Rebord de la bocle

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

 

Interprétation


-- Télécharger 'Premier assaut à l'épée-bocle de Marozzo : partie 2' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire