L’épée à deux mains Marozzo – Assaut 1 – partie 8

Huitième partie, assez courte à nouveau et sans vraiment de nouveauté, mais nous apportant toujours quelques interrogations.

Pour rappel :

La source

Ottava parte, e con lo falso manco serai agente.

Siche essendo rimaso in la ditta porta di ferro alta, de qui tu troverai el tuo nimico d’uno falso manco desotto insuso che percuotera forte la Spada sua, e in tale urtare de falso, tu acociarai il pie manco apresso il dritto & acociato che tu haverai il ditto pie manco tu crescerai del dritto forte inanci, & si li tirerai dui mandritti, uno per testa, & laltro per gamba tondi tirara & intrara in guardia de intrare non in largo passo : cioe tu tirerai la gamba dritta appresso della manca con le tue bracie ben distese per lo dritto dello inimico per modo che sel dito inimico te tirasse alle parte desopra, o non te tirasse, tu crescerai della tua gamba manca inverso alle sue parte dritte, & si li darai de uno roverso fendente per la testa ilquale calera in coda longa & alta, & per tuo reparo tu tirerai la gamba manca apresso alla dritta, e in tal tirare tu andarai con la spada tua in guardia de croce spingiendo forte la ponta de la spada tua in guardia de croce spingiendo forte la ponta della spada tua per lo dritto della facia del nimico non te fermando che tu butti il pie dritto due spanne de drieto dal manco, e in tal buttare tu tirerai de uno falso de sotto insuso de gamba levata per modo che in tirare, de tale falso la gamba manca andara forte de drieto da la dritta, e per questo la tua spada andara in porta di ferro alta, e li te assetterai come altre volte io te ho detto.

Huitième partie, et avec le falso tu seras agent.

Donc étant resté en porta di ferro alta, de là tu trouveras ton ennemi d’un falso manco de bas en haut qui percutera fortement son épée, et dans cette frappe, tu placeras le pied gauche près du pied droit. Et ayant placé ce pied gauche, tu avanceras du droit fortement devant, et alors tu lui tireras deux mandritti tondi, un à la tête et l’autre à la jambe qui tirera et entrera en guardia d’intrare non in largo passo : c’est-à-dire tu tireras la jambe droite près de la gauche avec tes bras bien tendus vers la droite de l’ennemi. De sorte que si cet ennemi te tire à la partie supérieure, ou même s’il ne tire pas, tu avanceras de ta jambe gauche vers son côté droit, et alors tu lui donneras un roverso fendente à la tête, lequel tombera en coda longa e alta. Et pour te couvrir, tu tireras la jambe gauche près de la droite, et dans ce pas tu iras avec ton épée en guardia di croce, poussant fortement la pointe de ton épée vers la droite du visage de l’ennemi. Sans t’arrêter, tu jetteras le pied droit deux empans derrière le gauche, et dans ce pas tu tireras un falso de gamba levata de bas en haut, de telle sorte que dans ce falso la jambe gauche ira fortement derrière la droite, et par cela ton épée ira en porta di ferro alta, et là tu t’arrangeras comme les autres fois je te l’ai dit.

Analyse

Donc étant resté en porta di ferro alta, de là tu trouveras ton ennemi d’un falso manco de bas en haut qui percutera fortement son épée, et dans cette frappe, tu placeras le pied gauche près du pied droit.

On repart de la garde précédente et l’on réalise en ramenant le pied arrière un falso manco dans la lame adverse pour écarter celle-ci. Notre adversaire est donc certainement dans une garde de type porta di ferro.

Et ayant placé ce pied gauche, tu avanceras du droit fortement devant, et alors tu lui tireras deux mandritti tondi, un à la tête et l’autre à la jambe qui tirera et entrera en guardia d’intrare non in largo passo : c’est-à-dire tu tireras la jambe droite près de la gauche avec tes bras bien tendus vers la droite de l’ennemi.

En marchant, on frappe d’un premier mandritto tondo à la tête. La lame est ici à l’horizontale. On le suit d’un second mandritto tondo à la jambe. La lame est alors orientée avec la pointe vers le sol. L’enchainement des deux mandritti se réalise en faisant passer la lame par-dessus notre tête. Une autre possibilité aurait été un tramazzone mais d’une il n’est pas précisé et de deux, il est difficile à réaliser suite au premier mandritto tondo, les mains n’étant pas du tout dans la bonne position. On retrouve ici une variante de la troisième partie où l’on ne réalisé qu’un seul mandritto tondo.

De sorte que si cet ennemi te tire à la partie supérieure, ou même s’il ne tire pas, tu avanceras de ta jambe gauche vers son côté droit, et alors tu lui donneras un roverso fendente à la tête, lequel tombera en coda longa e alta.

Cette partie rappelle celles contenant des enchainements de type guardia di faccia en parade ou feinte de parade, suivie d’un roverso fendente terminant dans la même garde. On peut donc supposer que soit la garde précédente de guardia d’intrare non in largo passo sert de parade à une attaque adverse et nous permet d’enchainer du roverso. Soit on laisse aller l’épée adverse dans le vide quand il nous attaque alors que l’on est dans cette garde, comme dans la troisième partie, tout en décalant et frappant de roverso. A nouveau, plus d’expérimentation est nécessaire ici.

Et pour te couvrir, tu tireras la jambe gauche près de la droite, et dans ce pas tu iras avec ton épée en guardia di croce, poussant fortement la pointe de ton épée vers la droite du visage de l’ennemi. Sans t’arrêter, tu jetteras le pied droit deux empans derrière le gauche, et dans ce pas tu tireras un falso de gamba levata de bas en haut, de telle sorte que dans ce falso la jambe gauche ira fortement derrière la droite, et par cela ton épée ira en porta di ferro alta, et là tu t’arrangeras comme les autres fois je te l’ai dit.

On retrouve une nouvelle fois la couverture des premières parties. Nous avons ici en plus la précision qu’il s’agit d’un falso de gamba levata, qui se traduit par falso de la jambe levée. Marozzo défini au chapitre 34 le roverso de gamba levata qui consiste à fuir de la jambe droite tout en ne reposant celle-ci qu’une fois le roverso tiré. Cela revient donc à frapper en donnant un coup de pied vers l’arrière. Le pourquoi de cette technique reste encore une inconnue ici.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette première partie.

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Porta di ferro alta

Ramène jambe gauche près de la droite

Falso manco

Épée adverse

 

Fort pas avant jambe droite

Mandritto tondo

Tête

 

Ramène jambe droite près de la gauche

Mandritto tondo

Jambe

Guardia d’intrare non in largo passo

Pas jambe gauche à gauche

Roverso fendente

 

Coda longa e alta

Ramène jambe gauche à côté de la droite

Guardia di Croce

Face

Guardia di Croce

Recule la jambe droite de deux empans

   
 

Recule pied gauche fortement en gamba levata

Falso dritto montant

Mains

Porta di ferro alta

     

 

Interprétation


-- Télécharger 'L'épée à deux mains Marozzo - Assaut 1 - partie 8' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire