Anonyme Bolonais – Partie G – Pièce 9 & 10

Voici une interprétation de deux pièce assez similaire de l’anonyme bolonais.
Les deux pièces démarrent par un estoc à la main d’arme pour empêcher toute attaque adverse.
On enchaîne avec une feinte d’imbroccata sopramano au visage, la suite de la feinte est ce qui différencie ces deux pièces.
Je n’ai pas trouvé pour le moment de raison sur pourquoi on ferait plus l’une que l’autre vu que les parades possibles adverses sont assez limitées et donc n’offrent pas de contexte différents.

Pièce 9

Le texte :

Trovando il tuo nimico in qualunque guardia si voglia agiato, tu potrai acconzarti in coda lunga larga con il tuo piede manco innanzi, et quivi mandargli una stoccata trivillata per la mano da la spada, gli leverai ogni via di poterti con alcuno colpo ferire in quel tempo onde raccolto il tuo piede manco appresso al destro, et fatto la tua spada gire in coda lunga larga scorrerai col tuo destro innanzi, dandogli a vedere di volergli spingere una imbroccata sopramano a la faccia, et allhora, che egli si volesse da tal colpo schermire, tu di presente gli potrai volgere uno mandritto tondo per mezzo il braccio suo da la spada, ma non facendo per schermirsene alcuno movimento, non ti rimarai perciò di volgergli il detto mandritto per il braccio, et raccogliendo seguentemente il tuo destro piede indietro, gli potrai innovare uno roverso traversato per la sua mano da la spada, che scenda in coda lunga larga.,

Ma traduction :

Trouvant ton ennemi arrangé dans la garde qu’il veut, tu pourras t’arranger en coda lunga larga avec ton pied gauche devant, et de là en lui donnant une stoccata trivillata à la main d’épée, tu lui enlèveras toute voie de pouvoir te frapper d’un coup quelconque dans ce temps afin de ramener ton pied gauche auprès du droit et de faire tourner ton épée en coda lunga larga.
Tu marcheras avec ton pied droit devant, lui donnant à voir de vouloir lui pousser une imbroccata sopramano à la face, et alors qu’il voudra se défendre de ce coup, tu pourras à présent lui tourner un mandritto tondo au milieu de son bras d’épée. Mais s’il ne fait aucun mouvement pour s’en défendre, tu ne resteras pas sans lui tourner ce mandritto au bras. En en ramenant ensuite ton pied droit derrière, tu pourras redonner un roverso traversato à sa main d’épée qui descendra en coda lunga larga.

Pièce 10

Le texte :

Se’l tuo nimico troverai agiato in qualunque guardia si sia, tu potrai acconzarti in coda lunga larga con il tuo piede manco innanzi, et allhora spingergli una stoccata trivillata a la mano da la spada, et indi raccogliendo il tuo piede manco appresso al destro, et fato gire la tua spada in coda lunga larga, potrai scorrere del tuo destro piede inanzi facendo sembiante di spingergli una imbroccata sopramano a la faccia, [127r] et volendosene, egli schermire, tu subito gli farai una altra vista di uno falso di sotto in suso in guisa di montante per la sua mano da la spada, et cercando, egli di schermirsene in alcun modo, tu in uno momento allhora gli potrai volgere uno tromazzono o, dui, che scendano in porta larga di ferro, alla detta sua mano da la spada.,

Ma traduction :

Si ton ennemi se trouve arrangé dans la garde qu’il veut, tu pourras t’arranger en coda lunga larga avec ton pied gauche devant, et alors tu lui pousseras une stoccata trivilata à la main d’épée, et là en ramenant ton pied gauche auprès du droit, tu feras tourner l’épée en coda lunga larga.
Tu pourras marcher de ton pied droit devant en faisant semblant de lui pousser une imbroccata sopramano à la face, et lui voulant s’en défendre, tu lui feras aussitôt une autre feinte de falso de bas en haut à la façon d’un montante à sa main d’épée. Et lui cherchant à s’en défendre d’une quelconque façon, à ce moment tu pourras alors lui tourner un tramazzone ou deux à cette main d’épée, qui descendront en porta di ferro larga.

L’interprétation en vidéo

En bonus, voici la traduction des deux pièces suivantes qui sont quasiment identiques en dehors de la situation initiales.
Ici on trouve pas d’estoc à la main afin de réaliser un changement de pied pour pousser l’imbroccata, mais l’on réalise un pas entier pour attaquer d’imbroccata directement. La différence se situe donc dans la distance de départ par rapport à l’adversaire qui ici doit être plus lointaine.

Pièce 11

Le texte :

Tu ti potrai contra il tuo nemico agiare in coda lunga alta con il tuo piede manco innanzi, in guisa a modo di liocorno, trovandosi, egli in che guardia si voglia et allhora scorrendo col tuo destro piede innanzi, gli farai veduta di volergli spingere una imbroccata sopramano a la faccia, et se egli se ne volesse schermire, tu subito potrai volgere in quel tempo uno falso traversato di sotto in suso per la sua mano da la spada in guisa di montante, poi seguentemente raccogliendo il tuo piede destro indietro gli potrai mandare uno roverso per la detta mano da la spada, che scenda in coda lunga larga.,

Ma traduction :

Tu pourras t’arranger contre ton ennemi en coda lunga alta avec ton pied gauche devant à la façon de la guardia di lioncorno, lui se trouvant dans la garde qu’il veut, et alors en marchant avec ton pied droit devant, tu feras voir de vouloir lui pousser une imbroccata sopramano à la face. Et s’il veut s’en défendre, tu pourras aussitôt tourner dans ce temps un falso traversato de bas en haut à sa main d’épée à la façon d’un montante. Ensuite en ramenant ton pied droit derrière, tu pourras lui donner un roverso à cette main d’épée, qui descendra en coda lunga larga.

Pièce 12

Le texte :

Trovando tu il tuo nemico in qualunque agiamento si voglia potrai riducerti con il tuo piede manco innanzi in coda lunga alta, et appresso col destro innanzi, facendogli veduta di volergli spingere una imbroccata sopramano a la faccia, et volendosene egli schermire, potrai subito volgergli uno mandritto tondo per mezzo il suo braccio da la spada, così non facendo altro movimento per volersi schermire da la detta imbroccata seguirai pur col mandritto predetto, et seguentemente raccogliendo il tuo destro piede indietro, gli potrai con uno roverso traversato, che scenda in coda lunga larga ferirgli la mano da la spada.

Ma traduction :

Trouvant ton ennemi dans l’arrangement qu’il veut, tu te réduiras avec ton pied gauche devant en coda lunga alta, et après avec le droit devant tu lui feras voir de vouloir lui pousser une imbroccata sopramano à la face. Et lui voulant s’en défendre, tu pourras aussitôt lui tourner un mandritto tondo au milieu de son bras d’épée. Aussi s’il ne fait aucun mouvement pour vouloir se défendre de cette imbroccata, tu le suivras bien avec ce mandritto. Ensuite en ramenant ton pied droit derrière tu pourras le frapper d’un roverso traversato à la main d’épée qui descendra en coda lunga larga.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.