Vidéo de l’atelier d’épée-dague à l’HEMAC de Dijon

Lors des dernières rencontres HEMAC à Dijon, j’ai eu l’opportunité de proposer un atelier présentant les bases de l’épée-dague selon Marozzo et Manciolino.

Cet atelier était construit en deux parties :

– 1/ Présentation de toutes les défenses depuis la garde Coda longa e alta de l’épée et Porta di ferro stretta de la dague. L’idée est d’ici proposer un moyen simple de mémoriser les différentes parades pour une garde donnée ainsi que de travailler celles-ci en flow drill. Cette méthode correspond aussi à la façon utilisée par Dall’Agocchie dans son traité qui me semble plus facile d’accès que la mémorisation de pièces complètes et désordonnées comme le présente Marozzo. La combinaison de gardes utilisée ici correspond à celle la plus utilisée chez les deux auteurs, Manciolino n’utilise que celle-ci et chez Marozzo elle représente plus des 2/3 des pièces.

– 2/ Utilisation de ces défenses dans un exercice en plusieurs parties qui nous permet de « recréer » les pièces des deux auteurs avec la structure suivante :

– forcer l’ennemi à nous attaquer en le serrant

– parade et riposte

– couverture en sortie de la distance

 Malheureusement, il manque l’introduction et la présentation détaillée de la garde et des deux premières parades sur le mandritto à la tête ou à la jambe. Mais cela peut facilement être retrouvé à partir du premier exercice présenté dans cette vidéo.

Pour plus d’information sur l’épée-dague chez les premiers auteurs bolonais, vous pouvez aussi vous référer à la série d’article en cours

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire