Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 4

Quatrième partie qui est en fait composé de deux parties distinctes. De nouvelles frappes sont introduites sur des enchainements similaires aux précédents, et l’on utilise une nouvelle garde en fin d’embellissement.

Quelques documents utiles :

La source

Quarta parte del primo assalto.

Essendo rimaso in guardia alta, il tuo nimicho fusse come te : io voglio che tu passi inanzi uno gran passo del tuo pie dritto, e in questo passare, tu tirarai de uno mandritto tondo, che andera in guardia de sopra bracio, tirando subito il ditto pie dritto apresso del mancho facendo bono brochiero, e se in tal tempo che tu sei sopra bracio, il tuo nemico fusse sotto, o sopra, o in guardia alta, voglio che tu crescie del pie tuo dritto inanzi, e che tu spinge una ponta per la facia dello inimico per defuora dal suo lato dritto, e lui per paura dela ponta ditta la urtera con el falso della spada infuora, & descoprira le parte sinistre, e tu alhora li volterai uno roverso in falso per la sua tempia manca, e se lui volesse coprire la parte sopraditta, tu li volterai de uno roverso per la sua cossa dritta, non movendo ne pie ne gambe, e presto per tuo riparo tu tornerai duno falso traverso alinsuso per lo suo bracio dritto, facendo in questo tempo una meza volta de pugno, e se taglierai de uno fendente intella penna del brochiere con el to pie dritto fugendo uno gran passo de drietto dal sinistro, & la tua spada andara in coda longa/e distesa/ tirando il pie mancho apresso del dritto,

e deli tu abellirai il gioco, cioe buttando il pie tuo mancho dinanzi dal dritto/ facendo in tal buttare uno retocho del brochiere/ e si anderai con la spada tua in guardia di testa con le tue bracie/ ben distese e polite, e deli tu farai una meza volta de pugno, cioe voltando la ponta della spada tua inverso terra battendo a un tempo del falso della ditta spada intella copola del brochiere, pasando inanzi del tuo pie dritto/ e si monterai in questo passare de uno montante in la penna del brochiero ben polito, e la tua spada andara in guardia di testa, tirando la gamba dritta alla manca a presso e le tue bracie e gambe ben distese/ e polite/ el galon tuo mancho volto inverso delo inimico, e la man del tuo brochiero volto con il polso insuso.

Essendo ti rimaso in guardia di testa, el tuo nemico fusse in guardia alta, voglio che tu passi uno gran passo del pie dritto inanzi/ e che tu traghe un mandritto sotto bracio, tirando de fatto il ditto pie ate, e sel tuo nemico te tresse per testa o per gamba/ voglio che in tal trare tu butti el tuo pie mancho alquanto per traverso enverso alle parte dritte delo inimico, e che tu li traghe de uno roverso chel piglia dala testa, e così per le sue bracie infino alli piedi del suo lato dritto/ e la tua spada andarà in coda longha e alta,

e se alhora el ditto tuo nemico te tresse per testa/ o per gambe/ voglio che tu butti el tuo pie dritto uno gran passo denante dal sinistro, e in questo buttare tu metterai la spada con el tuo brochiero stretto insieme/ e li parerai la botta del sopraditto, e parato che tu haverai tu li darai de uno mandritto per le gambe, & di subito ricoglierai el pie dritto a presso del sinistro, & ad uno tempo crescendo del ditto dritto, si tirerai gioso de uno roverso sgualembrato montando de montante, e la tua spada andara in guardia alta con el tuo pie dritto tirando apresso del sinistro, & de li tu abellirai il gioco a modo usato : cioe con montare e tagliare e tocare de brochlero, e quando tu haverai tagliato e tocato del brochiero, & montato la tua spada andera in guardia di testa con le tue bracie ben distese & polite.

Quatrième partie.

Étant resté en guardia alta et ton ennemi étant comme toi, je veux que tu passes devant d’un grand pas de ton pied droit et dans ce pas tu tireras un mandritto tondo qui ira en guardia de sopra braccio en tirant aussitôt ce pied droit près du gauche et en mettant bien ta bocle. Si pendant ce temps où tu es en guardia di sopra braccio, ton ennemi est en sotto braccio ou sopra braccio ou en guardia alta, je veux que tu avances de ton pied droit devant et que tu pousses une punta à la face de l’ennemi par l’extérieur de son côté droit. Lui par peur de cette punta la frappera avec le falso de l’épée à l’extérieur et il découvrira son côté gauche, tu lui tourneras alors un roverso in falso à sa tempe gauche. Si lui veut couvrir ce côté ci-dessus, tu lui tourneras un roverso à sa cuisse droite sans bouger les pieds ou les jambes. Pour te couvrir, tu tourneras rapidement un falso traversant vers le haut à son bras droit en faisant dans ce temps une demi-volte du poing, tu tailleras alors un fendente dans le rebord de la bocle en fuyant avec ton pied droit d’un grand pas derrière le gauche et ton épée ira en coda longa e distesa en tirant le pied gauche près du droit.

De là, tu embelliras le jeu, c’est-à-dire que tu jetteras ton pied gauche devant le droit en faisant dans ce pas une retouche de la bocle, tu iras alors avec l’épée en guardia di testa avec tes bras bien tendus et proprement mis. Là, tu feras une demi-volte du poing, c’est-à-dire que tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol, battant dans un temps le falso de cette épée dans l’umbo de la bocle en passant devant de ton pied droit. Dans ce pas tu monteras alors bien proprement un montante dans le rebord de la bocle et ton épée ira en guardia di testa en tirant la jambe droite près de la gauche avec tes bras et jambes biens tendus et proprement mis, ta hanche gauche tournée vers l’ennemi et la main de la bocle tournée avec le poignet vers le haut.

Étant resté en guardia di testa et ton ennemi étant en guardia alta, je veux que tu passes devant d’un grand pas du pied droit et que tu tailles un mandritto sous le bras, tirant immédiatement le pied droit vers toi. Si ton ennemi te tire à la tête ou à la jambe, je veux que dans cette attaque tu jettes ton pied gauche un peu de travers vers le côté droit de l’ennemi et que tu lui tailles un roverso à son côté droit qui s’empare de sa tête ainsi que des bras pour finir aux pieds. Ton épée ira en coda lunga e alta. Si alors ton ennemi te tire à la tête ou aux jambes, je veux que tu jettes le pied droit d’un grand pas devant le gauche, et dans ce pas tu mettras l’épée avec la bocle serrées ensembles, là tu pareras la botte de celui-ci. Ayant fait la parade, tu lui donneras un mandritto aux jambes et tu reculeras aussitôt le pied droit près du gauche. Dans un temps, en avançant ce pied droit, tu tireras d’en bas un roverso sgualembrato qui montera en montante. Ton épée ira en guardia alta avec ton pied droit tiré près du gauche.

De là, tu embelliras le jeu de la façon habituelle, c’est-à-dire en montant, taillant et frappant la bocle. Quand tu auras taillé, touché la bocle et monté, ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus et proprement mis.

Analyse

Le jeu

Étant resté en guardia alta et ton ennemi étant comme toi, je veux que tu passes devant d’un grand pas de ton pied droit et dans ce pas tu tireras un mandritto tondo qui ira en guardia de sopra braccio en tirant aussitôt ce pied droit près du gauche et en mettant bien ta bocle. Si pendant ce temps où tu es en guardia di sopra braccio, ton ennemi est en sotto braccio ou sopra braccio ou en guardia alta, je veux que tu avances de ton pied droit devant et que tu pousses une punta à la face de l’ennemi par l’extérieur de son côté droit.

Nous commençons le jeu avec la même action que dans les premières et secondes parties : le mandritto qui va en garde de sopra braccio. Nous avons ici en plus la précision sur le fait que soit notre adversaire depuis sa guardia alta tire un mandritto à l’identique qui l’amène dans une des gardes de sopra braccio ou sotto bracio, soit qu’il ne fait rien et reste en guardia alta. Nous ouvrons ici alors avec un estoc à son côté droit pour le faire sortir de sa garde.

Lui par peur de cette punta la frappera avec le falso de l’épée à l’extérieur et il découvrira son côté gauche, tu lui tourneras alors un roverso in falso à sa tempe gauche. Si lui veut couvrir ce côté ci-dessus, tu lui tourneras un roverso à sa cuisse droite sans bouger les pieds ou les jambes.

Notre adversaire pare alors notre punta d’un falso manco. Nous avons ici le terme « frapper » qui est utilisé pour cette parade, notre estoc n’est donc pas une simple feinte. On va ici utiliser la force que nous donne notre adversaire avec sa parade pour venir frapper de l’autre côté, sa pointe ne nous menaçant pas directement. Il faut noter ici que le texte original précise un roverso in falso dans toutes les versions. Or à la vue de la cible, son côté gauche, cela est irréalisable vu que les roversi frappent tous au côté droit. Donc soit la cible était incorrecte, soit la frappe. Après expérimentation, nous avons opté pour une erreur dans la frappe, il doit s’agir dans ce cas plutôt d’un mandritto in falso.

La définition d’un mandritto in falso n’est jamais donnée, mais on peut supposer qu’il s’agisse d’une frappe de faux tranchant allant de notre droite vers notre gauche soit à l’horizontale soit du haut vers le bas. Ce genre de frappe permet de créer un angle entre la main et l’épée ce qui nous permet ainsi de passer notre pointe par derrière la bocle adverse.

Enfin, dans le cas où notre adversaire s’en défende, nous enchainons sur l’ouverture opposée basse avec un roverso à la cuisse.

Pour te couvrir, tu tourneras rapidement un falso traversant vers le haut à son bras droit en faisant dans ce temps une demi-volte du poing, tu tailleras alors un fendente dans le rebord de la bocle en fuyant avec ton pied droit d’un grand pas derrière le gauche et ton épée ira en coda longa e distesa en tirant le pied gauche près du droit.

Suite à l’attaque à la jambe, notre épée étant sous les armes adverses, nous remontant en frappant de faux tranchant au cas où notre adversaire nous attaque à la tête. Au contraire des actions précédentes, il ne s’agit pas ici d’un montante mais d’un falso dont la trajectoire suivrait plus une diagonale ascendante. Une fois que ce falso a dépassé la hauteur de nos épaules, on réalise une demi-volte du poing, en tournant ici la pointe vers le sol par notre intérieur ce qui nous permet de tailler le fendente suivant pour repartir dans une garde basse, la coda longa e distesa et finalement embellir le jeu. Nous retrouvons ici le début de l’embellissement habituel avant qu’il ne soit nommé.

Embellissement

De là, tu embelliras le jeu, c’est-à-dire que tu jetteras ton pied gauche devant le droit en faisant dans ce pas une retouche de la bocle, tu iras alors avec l’épée en guardia di testa avec tes bras bien tendus et proprement mis. Là, tu feras une demi-volte du poing, c’est-à-dire que tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol, battant dans un temps le falso de cette épée dans l’umbo de la bocle en passant devant de ton pied droit. Dans ce pas tu monteras alors bien proprement un montante dans le rebord de la bocle et ton épée ira en guardia di testa en tirant la jambe droite près de la gauche avec tes bras et jambes biens tendus et proprement mis, ta hanche gauche tournée vers l’ennemi et la main de la bocle tournée avec le poignet vers le haut.

Nous enchainons donc avec l’embellissement habituel sauf que nous finissons celui en guardia di testa au lieu de la guardia alta. Nous avons de plus une précision sur la position de la main de bocle dans cette garde, le poignet doit être tourné vers le haut. Cela a pour effet d’ouvrir un peu la bocle en la dirigeant vers la droite de l’adversaire et de laisser plus facilement l’épée venir se caler derrière celle-ci.

Jeu

Étant resté en guardia di testa et ton ennemi étant en guardia alta, je veux que tu passes devant d’un grand pas du pied droit et que tu tailles un mandritto sous le bras, tirant immédiatement le pied droit vers toi. Si ton ennemi te tire à la tête ou à la jambe, je veux que dans cette attaque tu jettes ton pied gauche un peu de travers vers le côté droit de l’ennemi et que tu lui tailles un roverso à son côté droit qui s’empare de sa tête ainsi que des bras pour finir aux pieds. Ton épée ira en coda lunga e alta.

On se retrouve ici dans une situation similaire à ce qu’on a déjà vu, on part d’une garde haute et on frappe de mandritto pour faire réagir notre adversaire. Nous allons ici au final dans la garde de sotto braccio à la différence des fois précédentes. Sur l’attaque adverse, la parade la plus naturelle est ici le roverso sgualembrato. On retrouve à quelques détails le début de la première partie.

Si alors ton ennemi te tire à la tête ou aux jambes, je veux que tu jettes le pied droit d’un grand pas devant le gauche, et dans ce pas tu mettras l’épée avec la bocle serrées ensembles, là tu pareras la botte de celui-ci. Ayant fait la parade, tu lui donneras un mandritto aux jambes et tu reculeras aussitôt le pied droit près du gauche. Dans un temps, en avançant ce pied droit, tu tireras d’en bas un roverso sgualembrato qui montera en montante. Ton épée ira en guardia alta avec ton pied droit tiré près du gauche.

Notre adversaire nous attaquant de nouveau à la tête, nous allons parer en guardia di testa, qui ici n’est pas nommé, suivie comme à son habitude du mandritto, du roverso et du montante. Il reste tout de même la question de la prise de cette parade sur une attaque aux jambes. Est-ce que le fait de casser la distance nous permet de prendre le coup adverse dans son armement et ainsi de le bloquer avant que son arme ne soit trop basse pour cette garde ? Est-ce une erreur du texte ?

Embellissement

De là, tu embelliras le jeu de la façon habituelle, c’est-à-dire en montant, taillant et frappant la bocle. Quand tu auras taillé, touché la bocle et monté, ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus et proprement mis.

Marozzo doit ici « être fatigué » de toujours nous décrire l’embellissement et ne fait donc que l’évoquer en nous donnant la garde finale. Vu qu’il n’y avait aucune variation dans les versions précédentes, on peut réutiliser le même.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette troisième partie.

Jeu 1

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardia alta

Fort pas avant pied droit

Mandritto tondo

 

 

Ramène pied droit près du gauche

 

 

Guardia di sopra braccio

Pas pied droit

Punta

Côté droit de la face par l’extérieur

 

 

Mandritto in falso

Tempe gauche

 

 

Roverso

Cuisse droite

 

 

Falso

Bras droit

 

Fort pas arrière pied droit

Demi-volte du poing+ Fendente

Rebord de la bocle

Coda longa e distesa

 

 

 

Embellissement

 

Coda longa e distesa

Pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

Guardia di testa

 

Demi-volte du poing vers le haut

 

 

Pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Rebord de la bocle

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia di testa

 

 

 

 

Jeu 2

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardia di testa

Fort pas avant pied droit

Mandritto

 

 

Ramène pied droit près du gauche

 

 

Guardia di sotto braccio

Pas avant pied gauche

Roverso sgualembrato

Côté droit, de la tête au pied

Coda longa e alta

Fort pas avant pied droit

 

 

Guardia di testa

Recule le pied droit

Mandritto

Jambes

 

Pas pied droit

Roverso

 

 

 

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

Interprétation


-- Télécharger 'Premier assaut à l'épée-bocle de Marozzo : partie 4' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire