Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 3

Voici la troisième partie de l’assaut, nous abandonnons cette fois-ci la guardia di sopra braccio pour utiliser une garde de type porta di ferro qui laisse tout autant notre coté gauche découvert

Quelques documents utiles :

La source

Tertia parte.

Essendo rimaso in guardia alta, delli voglio che tu traghi uno tramazon a zinghiara porta di ferro, cioe con il tuo pie mancho inanci alquanto per traverso verso alle parte dritte delo inimico e li aspetterai il ditto nimico che traga uno mandritto, o uno roverso, o ponta o tramazon per testa o per gamba tiri lui dove el si voglia acadauno de queste botte voglio che tu butti il tuo pie dritto dinanzi uno gran passo del sinistro, e in questo buttare tu pararai la botta de lo inimico del falso de la spada tua, e sì li darai delo roverso o vorrai de mandritto per le gambe e se tu tirarai falso de roverso la tua spada andera in coda longa e stretta e se tu facesti falso e dritto la tua spada andara a porta de ferro larga,

e se alhora el tuo inimico te tirasse per testa uno mandritto tondo o fendente o tramazon, io voglio che essendo tu in ciascheduna de queste guardie che tu pari in filo de spada dritto acompagnando el pugno dela spada con el pugno del tuo brochiero polito, e la ponta dela tua spada guardera per la facia del tuo inimico, e li parerai la botta in sul filo dritto, e parato che tu haverai el tramazon o ver mandritto, tu li tirerai de uno roverso per la sua tempia dritta, o vorrai per le gambe fermo con il tuo pie dritto;

ma perho poniamo che lui te tirasse de novo per testa, io voglio che in tal tirare tu acompagni la spada con il tuo brochiero insieme in guardia di testa con le tue braccia ben distese, e li parerai un’altra volta la botta del nimico e parato che tu haverai la ditta botta tu li desnodarai uno mandritto tondo per le gambe che andara in guardia de sotto bracio & non lo fermando che tu tiri gioso de uno roverso sgualembrato montando subito de uno montante desotto insuso per la penna del tuo brochiere, tirando el pie dritto apresso del mancho, e la tua spada sera in guardia alta,

e delli tu abellirai il gioco, cioe tu butterai el pie dritto uno gran passo el mancho de dietro e in tal buttare tu taglierai de uno fendente inella penna del tuo brochiere, e la spada tua andara in coda longa, e distesa/ tirando in tal tempo el pie mancho apresso del dritto/ cressendo subito del ditto mancho, e se farai uno rettocho de brochiere e la tua spada andara in guardia de testa con le tue bracia ben distese, & polite, e fatto che haverai el ditto retocho, tu volterai la ponta de la spada inverso terra, e si batterai del falso de la spada de fuora in la copola del brochiero alinsuso e se monterai de montante con il tuo pie dritto denanzi del mancho, tirando presto il ditto pie dritto apresso del mancho, e la tua spada andara in guardia alta con le tue bracia e gambe ben polite, e attillate.

 

Troisième partie.

Étant resté en guardia alta, de là je veux que tu tailles un tramazzone en cinghiara porta di ferro, c’est-à-dire avec le pied gauche devant un peu en travers vers le côté droit de l’ennemi. Là, tu attendras que cet ennemi te tire un mandritto ou un roverso ou une punta ou un tramazzone, à la tête ou à la jambe, tirant là où bon lui semble. À chacune de ces bottes, je veux que tu jettes ton pied droit d’un grand pas devant le gauche, et dans ce pas tu pareras la botte de ton ennemi du falso de ton épée. Tu lui donneras alors un roverso ou un mandritto aux jambes. Si tu tires falso et roverso, ton épée ira en coda longa e stretta. Mais si tu as fait falso et mandritto, ton épée ira en porta di ferro larga.

Si alors ton ennemi te tire à la tête un mandritto tondo ou un fendente ou un tramazzone, je veux que depuis n’importe laquelle de ces gardes tu pares du droit fil de l’épée en accompagnant le poing de l’épée avec le poing de la bocle proprement et avec la pointe de ton épée qui regardera vers le visage de ton ennemi, là tu pareras sa botte sur le droit fil. Ayant paré le tramazzone ou le mandritto, tu lui tireras un roverso à sa tempe droite ou aux jambes, ferme avec ton pied droit.

Néanmoins supposons que lui te tire de nouveau à la tête, je veux que dans cette attaque tu accompagnes l’épée et ta bocle ensemble en guardia di testa avec tes bras bien tendus, là tu pareras une nouvelle fois la botte de l’ennemi. Ayant paré cette botte, tu lui délivreras un mandritto tondo aux jambes qui ira en guardia de sotto braccio et sans l’arrêter, tu tireras un roverso sgualembrato d’en bas qui montera aussitôt en montante de bas en haut dans le rebord de ta bocle en tirant ton pied droit près du gauche, ton épée sera en guardia alta.

 

De là, tu embelliras le jeu, c’est-à-dire que tu jetteras le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et dans ce pas tu tailleras un fendente dans le rebord de ta bocle et ton épée ira en coda longa e distesa en tirant pendant ce temps le pied gauche près du droit. En avançant aussitôt ce pied gauche, tu feras une retouche de la bocle et ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus et proprement mis. Ayant fait la retouche, tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol et tu battras alors du falso de l’épée de l’extérieur dans l’umbo de la bocle vers le haut et tu monteras en montante avec le pied droit devant le gauche. Tirant rapidement le pied droit près du gauche, ton épée ira en guardia alta avec les bras et les jambes bien proprement et bien ajustés.

Analyse

Le Jeu

Étant resté en guardia alta, de là je veux que tu tailles un tramazzone en cinghiara porta di ferro, c’est-à-dire avec le pied gauche devant un peu en travers vers le côté droit de l’ennemi.

Cette première action nous permet d’utiliser une nouvelle garde dans laquelle on sera patient en laissant notre côté droit découvert. Le tramazzone ici permet peut-être d’éviter d’être attaqué directement dans notre descente en garde comme nous le conseil Dall’Agocchie.

Là, tu attendras que cet ennemi te tire un mandritto ou un roverso ou une punta ou un tramazzone, à la tête ou à la jambe, tirant là où bon lui semble. À chacune de ces bottes, je veux que tu jettes ton pied droit d’un grand pas devant le gauche, et dans ce pas tu pareras la botte de ton ennemi du falso de ton épée. Tu lui donneras alors un roverso ou un mandritto aux jambes. Si tu tires falso et roverso, ton épée ira en coda longa e stretta. Mais si tu as fait falso et mandritto, ton épée ira en porta di ferro larga.

Marozzo introduit ici une des parades fondamentales de l’escrime bolonaise comme nous le dit Manciolino : le falso. Il s’agit de parer l’attaque adverse avec une frappe du faux-tranchant de notre épée. La frappe est réalisée avec notre faible sur le fort adverse et avec le bras tendu. Celle-ci doit aussi être puissante et nécessite un mouvement de hanche afin de bien écarter la lame adverse pour pouvoir enchainer d’une frappe à la jambe. En effet, si jamais on arrive dans une position finale où l’on ne fait que repousser légèrement la lame adverse, il nous faudrait réaliser un grand mouvement pour frapper d’un mandritto la jambe, un peu à la façon d’un coupé d’escrime moderne pour passer derrière la lame adverse, et cela laisserai trop de temps à notre adversaire pour faire autre chose. Cette enchainement falso et mandritto se réalise sur un seul tempo.

On a ici deux possibilités suite au falso manco, soit enchainer de roverso, soit de mandritto. Le roverso permet d’être couvert par rapport à la lame adverse au contraire du mandritto, ce dernier se réalise peut-être sur un adversaire qui recule suite à la parade de falso et qui donc n’est plus menaçant.

Si alors ton ennemi te tire à la tête un mandritto tondo ou un fendente ou un tramazzone, je veux que depuis n’importe laquelle de ces gardes tu pares du droit fil de l’épée en accompagnant le poing de l’épée avec le poing de la bocle proprement et avec la pointe de ton épée qui regardera vers le visage de ton ennemi, là tu pareras sa botte sur le droit fil. Ayant paré le tramazzone ou le mandritto, tu lui tireras un roverso à sa tempe droite ou aux jambes, ferme avec ton pied droit.

Sans la nommer, Marozzo nous fait parer ici en utilisant la guardia di faccia comme dans la première partie. Notre pointe allant vers le visage adverse, sa réaction sera de pousser notre lame vers notre droite, nous enchainons donc naturellement d’un roverso. Nous n’avons pas la position finale de cette frappe mais on peut supposer la garde coda longa e stretta.

Néanmoins supposons que lui te tire de nouveau à la tête, je veux que dans cette attaque tu accompagnes l’épée et ta bocle ensemble en guardia di testa avec tes bras bien tendus, là tu pareras une nouvelle fois la botte de l’ennemi. Ayant paré cette botte, tu lui délivreras un mandritto tondo aux jambes qui ira en guardia de sotto braccio et sans l’arrêter, tu tireras un roverso sgualembrato d’en bas qui montera aussitôt en montante de bas en haut dans le rebord de ta bocle en tirant ton pied droit près du gauche, ton épée sera en guardia alta.

On retrouve ici le même enchainement que dans les deux premières parties.

L’embellissement

De là, tu embelliras le jeu, c’est-à-dire que tu jetteras le pied droit d’un grand pas derrière le gauche et dans ce pas tu tailleras un fendente dans le rebord de ta bocle et ton épée ira en coda longa e distesa en tirant pendant ce temps le pied gauche près du droit. En avançant aussitôt ce pied gauche, tu feras une retouche de la bocle et ton épée ira en guardia di testa avec les bras bien tendus et proprement mis. Ayant fait la retouche, tu tourneras la pointe de ton épée vers le sol et tu battras alors du falso de l’épée de l’extérieur dans l’umbo de la bocle vers le haut et tu monteras en montante avec le pied droit devant le gauche. Tirant rapidement le pied droit près du gauche, ton épée ira en guardia alta avec les bras et les jambes bien proprement et bien ajustés.

Pour finir, on retrouve à nouveau le même embellissement que dans les parties précédentes.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette troisième partie.

Le Jeu

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardi alta

Pas avant pied gauche à gauche

Mandritto Tramazzone

 

Cinghiara porta di ferro stretta

Fort pas avant pied droit

Falso

Epée

 

 

Roverso / Mandritto

Jambes

Coda longa e stretta / Porta di ferro larga

 

 

 

Guardia di faccia

 

Roverso

Tempe ou jambe

Coda longa e stretta

 

 

 

Guardia di testa

 

Mandritto tondo

Jambe

Guardia di sotto bracio

 

Roverso sgualembrato

 

 

Ramène pied droit à côté du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

 Embellissement

Guardia alta

Fort pas arrière pied droit

 

 

Guardia alta

Ramène pied gauche près du droit

Fendente

Rebord de la bocle

Coda longa e distesa

Pas avant pied gauche

Retouche

Bocle

Guardia di testa

 

Demi-volte du poing vers le haut

 

 

Fort pas avant pied droit

Falso pointe vers le sol

Rebord de la bocle

 

Ramène pied droit près du gauche

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

 

Interprétation

 


-- Télécharger 'Premier assaut à l'épée-bocle de Marozzo : partie 3' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire