Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 7

Septième et dernière partie : retour du jeu avec embellissements.

Quelques documents utiles :

La source

Settima parte, & ultima del primo assalto.

E de qui tu tornerai indrietto da giocho buttando el pie dritto uno gran passo de drietto del sinistro, e si tirerai sotto bracio uno mandritto tirando subito de uno redopio roverso de sotto insuso e poi monterai de montante fugiendo el pie sinistro forte de drieto, de novo tu li tirerai sotto bracio uno mandritto pur fugiendo il pie dritto di dietro del sinistro, e quello tirando apresso del ditto dritto cazando il bracio del brochiero dentro del braccio de la Spada dritto a modo che la tua Spada sera defora del bracio sinistro, e de li tu farai doi moliniti crescendo innanzi per lo dritto del tuo pie sinistro e lultimo andara alinsuso battendo sopra alla tua Spada dritta, cioe voltando le spale a colui con chi tu giochi, tirando el pie dritto apresso del sinistro, e poi crescendo uno gran passo del ditto pie dritto facendo in questo passare tri moliniti uno per fora a lo in gioso e doi per dentro a linsuso/ e lultimo andara sopra el bracio sinistro, battendo il pomo de la spada in la pena del brochiero dentro tirando la gamba sinistra apresso alla dritta ben polito & attillato quanto sera possibile e deli tu serai tornato da gioco indrietto/ e qui finito el primo assalto.

Septième et dernière partie du premier assaut.

De là tu retourneras le jeu en arrière en jetant le pied droit d’un grand pas derrière le gauche. Tu tireras alors un mandritto sous le bras, tirant aussitôt un roverso redoppio de bas en haut. Tu monteras ensuite d’un montante en fuyant le pied gauche fortement derrière. De nouveau, tu lui tireras sous le bras un mandritto en fuyant bien avec le pied droit derrière le gauche. En tirant celui-ci près de ce pied droit, tu pousseras le bras de la bocle à l’intérieur du bras d’épée de manière à ce que ton épée soit à l’extérieur du bras gauche. De là, en avançant du pied gauche vers la droite, tu feras deux molinelli dont le dernier ira en haut, battant par-dessus à ton épée droite, c’est-à-dire en tournant les épaules à celui avec qui tu joues et en tirant le pied droit près du gauche. Puis, en avançant d’un grand pas de ce pied droit, tu feras dans ce pas trois molinelli, un vers l’extérieur contre lui en bas, et deux vers l’intérieur en haut, le dernier allant au-dessus du bras gauche. Tu battras le pommeau de l’épée dans le rebord intérieur de la bocle en tirant la jambe gauche près de la droite, bien proprement mis et arrangé autant qu’il sera possible. De là, tu auras retourné du jeu en arrière et tu auras fini le premier assaut.

Analyse

De là tu retourneras le jeu en arrière en jetant le pied droit d’un grand pas derrière le gauche. Tu tireras alors un mandritto sous le bras, tirant aussitôt un roverso redoppio de bas en haut. Tu monteras ensuite d’un montante en fuyant le pied gauche fortement derrière.

Ayant fini le jeu avec notre adversaire, l’assaut se termine par le retour du jeu qui consiste à retourner dans le coin de la salle d’où l’on est partie en réalisant des embellissements. Rien de compliqué à réaliser sur ces premiers mouvements.

De nouveau, tu lui tireras sous le bras un mandritto en fuyant bien avec le pied droit derrière le gauche. En tirant celui-ci près de ce pied droit, tu pousseras le bras de la bocle à l’intérieur du bras d’épée de manière à ce que ton épée soit à l’extérieur du bras gauche.  

La précision ici sur la position des bras nous laisse à penser à une garde de type sotto braccio avec les bras plus croisés que d’habitude, mais l’enchainement de frappes demandé par la suite (des molinelli, coups armés avec le poignet par notre extérieur) est plutôt compliqué à réaliser à partir de ce genre de garde, on pourrait tout aussi bien finir donc dans une garde de type porta di ferro¸ l’épée allant bien sous le bras gauche, nous n’avons juste pas continué notre frappe en laissant tourner notre poignet jusqu’en sotto braccio. On peut ici bien pousser la bocle vers notre côté droit comme demandé. Si l’on va en sotto braccio¸il sera alors nécessaire de revenir avec une frappe de type roverso tondo vers l’avant afin d’exécuter les molinelli suivants. J’ai choisi ici d’utiliser une garde de type porta di ferro.

De là, en avançant du pied gauche vers la droite, tu feras deux molinelli dont le dernier ira en haut, battant par-dessus à ton épée droite, c’est-à-dire en tournant les épaules à celui avec qui tu joues et en tirant le pied droit près du gauche.

Nous sommes ici pied gauche devant et nous avançons celui-ci vers notre droite, on croise donc nos jambes ce qui explique le fait de « tourner nos épaules ». La partie « battant par-dessus à ton épée droite » n’est pas très claire, on peut supposer ici que les frappes se font par-dessus la bocle et qu’elles se terminent avec l’épée droite du genre en guardia alta¸ c’est-à-dire que le second molinello est juste armé et ne réalise pas une taille complète par exemple, on pourra le descendre totalement et après seulement remonté en guardia alta, j’ai ici choisi la première solution.

Puis, en avançant d’un grand pas de ce pied droit, tu feras dans ce pas trois molinelli, un vers l’extérieur contre lui en bas, et deux vers l’intérieur en haut, le dernier allant au-dessus du bras gauche.

On frappe à nouveau avec des molinelli, l’intérieur et l’extérieur peut faire référence à notre adversaire ou à notre position, cela ne change rien au final. L’intérieur étant donc à notre gauche et l’extérieur à notre droite. Le premier molinello est donc de type roverso alors que les deux suivant sont de type mandritto, ce qui nous permet de finir en garde de sopra braccio. On remarquera que pour faire des molinelli de type mandritto, l’armement est plus proche de celui d’un tramazzone, lame qui passe par notre intérieur, tout en gardant au maximum la main d’épée à notre extérieur.

Tu battras le pommeau de l’épée dans le rebord intérieur de la bocle en tirant la jambe gauche près de la droite, bien proprement mis et arrangé autant qu’il sera possible. De là, tu auras retourné du jeu en arrière et tu auras fini le premier assaut.

On retrouve ici la frappe de pommeau déjà vue sur laquelle on termine ce premier assaut.

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette dernière partie.

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardia di testa

Fort pas arrière pied droit

Mandritto

 

Guardia di sotto bracio

 

Roverso redeppio

 

 

Pas arrière pied gauche

Montante

 

 

Pas arrière pied droit

Mandritto

 

 

Pas pied gauche à droite

Molinello

 

 

Ramène pied droit à côté du gauche

Molinello

 

Porta di ferro ou sotto braccio

Fort pas pied droit

Molinello Roverso

Cible basse

 

 

Deux molinelli mandritti

Cible haute

Guardia di sopra braccio

Ramène pied gauche à côté du droit

Coup de pommeau

Rebord intérieur de la bocle

Guardia di sopra braccio

 

 

 

 

Interprétation

Interprétation


-- Télécharger 'Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 7' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire