Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 6

Sixième partie, utilisation des estocs et de la bocle pour contrôler la lame adverse.

Quelques documents utiles :

La source

Sexta parte.

Essendo rimaso in guardia di testa, subito voglio che tu acchali la spada tua a porta di ferro alta, e sel tuo nemico fusse in questa medesima guardia, o sia dove si voglia pur che lui sia inanci col pie dritto, alhora tu li spingerai de una ponta per defora dela spada sua con il pie mancho passando dal suo lato dritto per la facia, e lui per paura dela ditta ponta descoprira la parte stanca, e tu alhora li tirerai la spada tua per el dritto alla sua, caciandoli el brochiere tuo intel pugno della spada sua a un tempo crescendo del tuo pie dritto forte inverso alle parte manche del nemico cazandoli unaltra ponta per la sua tempia dritta, o vorrai per li fianchi el tuo pie mancho seguira el dritto per de drietto, & in tal seguire tu li tirerai de doi tramazoni per la testa, e la tua spada, acalara in porta de ferro stretta,

e se in tal tempo el tuo nemico te tirasse per testa alhora tu li spingerai una ponta per la facia, con la man de la spada coperta, sotto el tuo brochiere, e li parerai in filo dritto, cioe in guardia de facia, e si li tirerai de uno roverso per cossa, non movendo ne pie ne gambe, e la tua spada callara in coda longa e stretta,

e se de novo lui te tirasse alle parte sopraditte, tu alhora serrerai la spada tua con el tuo brochiere, e li parerai la sua botta tirandoli de fatto a lui de uno mandritto tondo per le gambe che andara presto sotto bracio non fermando niente, e poi tira gioso de uno roverso sgualembrato, el quale pigliara da la testa per fino alla ponta de piedi, montando de fatto de uno montante, e la tua spada andara in guardia alta,

e de qui e de bisogno che tu abellissi el gioco, cioe : in tagliare & inchiocare de brochiere & in montare de montante, & quando tu monterai, la tua spada non passera guardia di testa, e le tue bracia serano molto bene distese, & polite.

Sixième partie.

Étant resté en guardia di testa, je veux qu’aussitôt tu fasses tomber ton épée en porta di ferro alta. Si ton ennemi est dans cette même garde, ou dans une autre tant qu’il est avec le pied droit devant, alors tu lui pousseras une punta par l’extérieur de son épée à la face en passant avec le pied gauche vers son côté droit. Par peur de cette punta, il se découvrira son côté gauche, alors tu tireras ton épée par la droite de la sienne en lui poussant ta bocle dans son poing d’épée en un temps et en avançant de ton pied droit fortement vers son côté gauche en lui chassant une autre punta à sa tempe droite ou bien au flanc. Puis ton pied gauche suivra le droit par derrière et dans ce pas tu lui tireras deux tramazzoni à la tête, ton épée tombera en porta di ferro stretta.

Si dans ce temps ton ennemi te tire à la tête, tu lui pousseras alors une punta à la face avec la main d’épée couverte par-dessous ta bocle. Là, tu le pareras avec le droit fil, c’est-à-dire en guardia di faccia. Tu lui tireras alors un roverso à la cuisse en ne bougeant ni des pieds ni des jambes, et ton épée tombera en coda longa e stretta.

Si de nouveau lui te tire à ce même côté, tu serreras alors ton épée et ta bocle et tu pareras sa botte. Cela fait tu lui tireras un mandritto tondo aux jambes qui ira rapidement sous le bras en ne t’arrêtant aucunement. Ensuite, tu tireras un roverso sgualembrato d’en bas lequel prendra de la tête jusqu’à la pointe des pieds. Cela fait, tu monteras un montante et ton épée ira en guardia alta.

De là, il est nécessaire que tu embellisses le jeu, c’est-à-dire tailler, frapper la bocle et monter des montante. Et quand tu monteras, ton épée ne dépassera pas la guardia di testa et tes bras seront bien tendus et mis proprement.

Analyse

Étant resté en guardia di testa, je veux qu’aussitôt tu fasses tomber ton épée en porta di ferro alta. Si ton ennemi est dans cette même garde, ou dans une autre tant qu’il est avec le pied droit devant, alors tu lui pousseras une punta par l’extérieur de son épée à la face en passant avec le pied gauche vers son côté droit. Par peur de cette punta, il se découvrira son côté gauche.

Contrairement aux fois précédentes où l’on descendait dans une garde basse pour faire attaquer notre adversaire, il s’agit ici de rester dans une garde haute afin de pousser un estoc par son extérieur pour le faire parer très certainement avec un falso et lui faire se découvrir son côté gauche.

Alors tu tireras ton épée par la droite de la sienne en lui poussant ta bocle dans son poing d’épée en un temps et en avançant de ton pied droit fortement vers son côté gauche en lui chassant une autre punta à sa tempe droite ou bien au flanc. Puis ton pied gauche suivra le droit par derrière et dans ce pas tu lui tireras deux tramazzoni à la tête, ton épée tombera en porta di ferro stretta.

On tire alors l’épée pour aller de l’autre côté de la sienne et lui pousser un nouvel estoc. Je ne pense pas que nous sommes ici sur un mouvement de rotation de la lame comme une cavation, technique qui est plus tard utilisée dans le traité par Marozzo et nommé falaciare. Il s’agit donc plus simplement de tirer la main d’arme en arrière pour se dégager de la lame adverse.

Dans ce même temps, on marche du côté ouvert, son côté gauche, en mettant notre bocle dans sa main d’épée afin de bloquer celle-ci. Nous visons ici la tempe droite comme cela si l’adversaire revient avec une frappe de type mandritto ou falso dritto, il se mettra la lame lui-même dans la tête s’il est en retard. Au contraire, s’il pare avec un mouvement de type tramazzone pour écarter la lame vers sa droite, nous enchainons alors deux tramazzoni.

Si dans ce temps ton ennemi te tire à la tête, tu lui pousseras alors une punta à la face avec la main d’épée couverte par-dessous ta bocle. Là, tu le pareras avec le droit fil, c’est-à-dire en guardia di faccia. Tu lui tireras alors un roverso à la cuisse en ne bougeant ni des pieds ni des jambes, et ton épée tombera en coda longa e stretta

Le temps dont parle Marozzo ici est celui de notre tombé en garde de porta di ferro stretta. On réalise alors la parade en guardia di faccia déjà vue précédemment. On enchaine naturellement d’un roverso suite à la parade adverse de notre punta.

Si de nouveau lui te tire à ce même côté, tu serreras alors ton épée et ta bocle et tu pareras sa botte. Cela fait tu lui tireras un mandritto tondo aux jambes qui ira rapidement sous le bras en ne t’arrêtant aucunement. Ensuite, tu tireras un roverso sgualembrato d’en bas lequel prendra de la tête jusqu’à la pointe des pieds. Cela fait, tu monteras un montante et ton épée ira en guardia alta.

On réalise ici à nouveau la parade en guardia di testa suivi du mandritto, du roverso et du montante.

Embellissement

De là, il est nécessaire que tu embellisses le jeu, c’est-à-dire tailler, frapper la bocle et monter des montante. Et quand tu monteras, ton épée ne dépassera pas la guardia di testa et tes bras seront bien tendus et mis proprement.

A l’identique des parties précédentes, nous finissons avec l’embellissement déjà appris.

 Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette sixième partie.

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Guardia di testa

 

 

 

Porta di ferro alta

Pas pied gauche à gauche

Punta

Côté droit à la face par extérieur de l’épée adverse

 

Pas pied droit à droite

Punta / coup de bocle

Tempe droite ou flanc / main d’épée

 

Pied gauche suit le droit

Deux tramazzonni

Tête

Porta di ferro stretta

 

Punta

Face

Guardia di faccia

 

Roverso

Cuisse

Coda longa e stretta

 

 

 

Guardia di testa

 

Mandritto tondo

Jambes

Guardia di sotto bracio

 

Roverso sgualembrato

Tête aux pieds

 

 

Montante

 

Guardia alta

 

 

 

Interprétation


-- Télécharger 'Premier assaut à l’épée-bocle de Marozzo : partie 6' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire