L’épée à deux mains Marozzo – Assaut 1 – partie 7

Pas de nouveauté dans cette septième partie qui est assez courte, juste une variante d’une action qui est répétée tout au long de cet assaut.

Pour rappel :

La source

Settima parte del primo assalto.

Tu sai che disopra inella parte del precedente tu rimanisti con la spada tua a porta de ferro alta, de qui le dibisogno che tu guardi in che guardia e el tuo nimico sapendo che se lui fusse in quella guardia che disopra e ditto, tu passerai della tua gamba manca forte inverso alle sue parte dritte, e in tale passare tu li spingierai de una ponta incrosiata per defora dalla spada sua da lato dritto con la qual ponta andara forte verso la tempia manca del sopraditto, in modo che per paura lui de la ponta ditta sa largara per potere urtarla del falso suo verso le parte dritte, e tu alhora vedendo tale allargare, tu li tirerai de uno falso dritto de sotto insuso per le man passando intrare del ditto falso della tua gamba destra forte inverso lasua parte sinistra ben polito non fermando el falso sopraditto che tu li traghi de uno tramazon con la tua gamba manca passando inverso le parte dritte del tuo nimico in modo che la Spada tua tratto che tu haverai el ditto tramazon sera calata in cinghiara porta di ferro stretta, e li per tuo reparo tu tirerai de uno falso manco fugiendo della tua gamba manca forte de drieto dalla dritta, e li tirerai un poco le tue bracie a te non troppo, & si te assetterai con la spada pure de novo a porta de ferro alta ben polito.

Septième partie du premier assaut.

Tu sais que dans la partie précédente tu es resté avec ton épée en porta di ferro alta, de là il est nécessaire que tu regardes dans quelle garde est ton ennemi, sachant que si lui est dans une garde dont je t’ai parlé au-dessus, tu passeras de ta jambe gauche fortement vers son côté droit, et dans ce pas tu lui pousseras une punta incrociata par l’extérieur de son épée à son côté droit, avec cette punta allant fortement vers la tempe gauche de celui-ci, de sorte que par peur de cette punta il s’ouvrira pour pouvoir la frapper de son falso vers le côté droit. Et toi alors voyant cette ouverture, tu lui tireras un falso dritto de bas en haut aux mains, passant en tirant ce falso de ta jambe droite fortement vers son côté gauche bien proprement. Sans arrêter ce falso, tu tailleras un tramazzone en passant avec la jambe gauche vers le côté droit de ton ennemi, de sorte qu’une fois ce tramazzone tiré, ton épée sera tombée en cinghiara porta di ferro stretta. Et alors pour te couvrir, tu tireras un falso manco en fuyant de ta jambe gauche fortement derrière la droite, et là tu tireras un peu tes bras à toi, mais pas trop, et ainsi tu t’arrangeras bien avec ton épée de nouveau en porta di ferro alta bien proprement.

Analyse

Tu sais que dans la partie précédente tu es resté avec ton épée en porta di ferro alta, de là il est nécessaire que tu regardes dans quelle garde est ton ennemi, sachant que si lui est dans une garde dont je t’ai parlé au-dessus, tu passeras de ta jambe gauche fortement vers son côté droit, et dans ce pas tu lui pousseras une punta incrociata par l’extérieur de son épée à son côté droit, avec cette punta allant fortement vers la tempe gauche de celui-ci, de sorte que par peur de cette punta il s’ouvrira pour pouvoir la frapper de son falso vers le côté droit.

Depuis la porta di ferro alta, on trouve notre adversaire dans une des gardes précédemment citées par Marozzo : donc soit en porta di ferro alta, soit en porta di ferro stretta. On pousse alors une punta incrociata, c’est-à-dire avec les mains croisées, donc forcément à notre droite à la façon d’une guardia di croce. On vise ici la tempe gauche dans le cas où l’ennemi viendrait en parade un peu trop tard en poussant vers son extérieur. Il se ramènerait alors notre pointe dans son visage.

Ce dernier doit parer de falso vers « le côté droit », il n’est pas précisé s’il s’agit de son côté ou du nôtre. Mais on peut affirmer ici qu’il s’agit de son côté droit. On retrouve ce même début de pièce dans la neuvième partie de cet assaut où nous avons plus de détails. Notre adversaire réalise donc un falso manco pour parer notre attaque et il lève ses mains. De plus, cette hypothèse est confirmée par la partie suivante dans laquelle on se déplace vers son côté gauche, là où son épée n’est donc plus.

Et toi alors voyant cette ouverture, tu lui tireras un falso dritto de bas en haut aux mains, passant en tirant ce falso de ta jambe droite fortement vers son côté gauche bien proprement. Sans arrêter ce falso, tu tailleras un tramazzone en passant avec la jambe gauche vers le côté droit de ton ennemi, de sorte qu’une fois ce tramazzone tiré, ton épée sera tombée en cinghiara porta di ferro stretta.

On retrouve ici l’enchainement de la seconde partie où l’on avait justement utilisé cette partie de l’assaut afin d’en affiner l’interprétation. Par rapport à cette seconde partie, nous avons juste une petite différence sur le déplacement.

Et alors, pour te couvrir, tu tireras un falso manco en fuyant de ta jambe gauche fortement derrière la droite, et là tu tireras un peu tes bras à toi, mais pas trop, et ainsi tu t’arrangeras bien avec ton épée de nouveau en porta di ferro alta bien proprement.

Enfin pour se couvrir un enchainement un peu différent que d’habitude. Il s’agit ici de faire un falso manco suivi d’un mandritto sur un pas arrière. Celui-ci est très certainement de type sgualembrato afin d’arriver dans la garde finale de porta di ferro alta. Il s’agit ici en fait de l’action elza e fugie décrite par Marozzo au chapitre 14. Elle permet de se protéger depuis une garde basse de toute botte dangereuse tirée par notre adversaire.

 

Synthèse

Voici décrites sous forme de tableau les différentes actions de cette septième partie.

Garde

Déplacement

Frappe

Cible

Porta di ferro alta

Fort pas avant jambe gauche à gauche

Punta incrociata

Tempe gauche

 

Fort pas avant jambe droite à droite

Falso dritto

Mains

 

Pas avant jambe gauche à gauche

Mandritto Tramazzonne

 

Cinghiara porta di ferro stretta

Fort pas arrière jambe gauche

Falso manco

 

Porta di ferro alta

     

 

Interprétation


-- Télécharger 'L'épée à deux mains Marozzo - Assaut 1 - partie 7' en PDF --


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.